Ouvrir le menu
Fermer

Actualités

04.12.19

Votation anti-minarets, 10 ans après

Quel impact sur les musulmans de Suisse?

C’est la question que pose le Courrier dans un article du 28 novembre évoquant l’impact de la votation sur les musulmans de Suisse, entre sursauts citoyens et tentations de replis sur soi. Pascal Gemperli, secrétaire général de l’UVAM (Union vaudoise des associations musulmanes) et porte-parole de la FOIS (Fédération d’organisations islamiques de Suisse), relève que la votation a eu notamment pour effet d’inciter les associations musulmanes à mieux communiquer sur leurs activités, à organiser des portes ouvertes, et à s’organiser pour devenir des interlocutrices.

L’article rappelle également que les autorités cantonales et fédérales ont alors entamé un dialogue avec la population musulmane et leurs structures, qui a conduit à des changements concrets, comme la présence d’aumôniers musulmans dans les institutions publiques telles que les prisons et les hôpitaux, ou les possibilités de reconnaissance, au niveau cantonal, de communautés musulmanes. 

La tentation de repli ? Hansjörg Schmid, directeur du Centre suisse islam et société (CSIS) la voit dans la réticence de certains responsables musulmans à dialoguer avec les médias. Il évoque aussi la fatigue induite par les débats publics sur l’islam et les discours de victimisation.

> “Après le vote, sursauts et replis”, Dominique Hartman, Le Courrier, 28 novembre 2019

2019 © RHIZOME - Mentions Légales - Politique de confidentialité

MADE WITH ♥ BY BUXUM COMMUNICATION