Ouvrir le menu
Fermer

Actualités

09.06.20

A la rencontre de Jean-François Mayer

Découvrez en quelques mots le chercheur, qui nous parlera prochainement de son article "Les Eglises chrétiennes face au coronavirus" au travers d'une interview

Jean-François Mayer est un historien fribourgeois qui s’intéresse depuis longtemps à l’histoire et à la sociologie des mouvements religieux, particulièrement aux groupes religieux minoritaires. Il est l’auteur de plusieurs livres et de nombreux articles ainsi que le rédacteur du site Religioscope (www.religion.info). Biographie et bibliographie : www.mayer.info.

En amont de la publication de l’interview, nous vous invitons à consulter son article et à faire sa connaissance à travers ses réponses! 

Questionnaire à la Proust

  • Le moment où j’ai compris que je travaillerai sur cette thématique : Celle des religions face à la pandémie ? A partir du moment où j’ai commencé à observer des adaptations de pratiques pour se plier aux impératifs de santé, et surtout dès que les célébrations publiques ont été suspendues. Celle des mouvements religieux contemporains ? Le sujet a commencé à me fasciner quand j’avais 15 ans, au collège, mais j’ai compris pendant mes années étudiantes que je pourrais en faire mon sujet.
  • Mon expression préférée : Aucune ne me vient à l’esprit.
  • Un pays dans lequel je rêverais de voyager : J’ai visité beaucoup de pays, mais un qui me fait encore rêver est le Bhoutan : je suis arrivé à la frontière bhoutanaise avec l’Assam (Inde), mais je n’avais pas de visa pour aller plus loin…
  • Un livre indispensable pour quelqu’un qui veut mieux comprendre mon domaine d’étude : Je touche à plusieurs domaines, et les livres qui m’ont marqué ou que j’utilise souvent ne sont pas toujours ceux qui permettraient le mieux de comprendre ce que je fais. Peut-être pourrais-je citer le dictionnaire des messianismes et millénarismes d’Henri Desroche, Dieux d’hommes, ou le recueil de textes rassemblés par Lorne L. Dawson, Cults and New Religious Movements. Mais ce sont des exemples parmi d’autres pour une introduction à des terrains qui me passionnent.
  • Quand un enfant de 8 ans me demande ce que je fais comme métier, je dis… Que mon sujet est l’histoire, mais que je ne m’intéresse pas seulement au passé.
  • Si je pouvais avoir un vœu exaucé, je demanderais… Quelques années tranquilles, sans sollicitations ou demandes d’entretien, pour me plonger dans les quelques milliers de livres que j’ai déjà achetés sans avoir encore trouvé le temps de les lire. Ma plus grande frustration !
  • Un de mes endroits préférés : Je trouve beaucoup de plaisir à retourner à Lyon, où j’ai passé mes années d’études.
  • Trois mots qui me définissent : Curiosité, enthousiasme, indépendance.
  • Une des personnes que j’admire : Son nom ne dira rien à la plupart, mais j’ai été profondément marqué par une figure de chercheur : Emile Poulat (1920-2014), modèle de rigueur scientifique et d’humanité.
  • Une langue que j’aimerais savoir parler : Je regrette de ne pas avoir appris le russe.
  • Un événement historique qui m’a particulièrement marqué : La chute du mur de Berlin en 1989 : je n’avais jamais pensé voir si rapidement un tel basculement.
  • Si je ne travaillais pas dans ce domaine, je serais…Libraire, peut-être ? Mais parviendrais-je à vendre les livres ?! En fait, à partir du moment où j’ai l’impression de mener une activité dans laquelle j’ai l’occasion d’apprendre quelque chose tous les jours, j’y trouve une satisfaction. Pendant des années, j’ai été éloigné de mes champs de prédilection, et j’y ai trouvé de l’intérêt aussi, même si rien n’égale pour moi le plaisir de la recherche.
  • Ce que j’aime écouter en ce moment : Ces jours, j’écoute volontiers des œuvres de piano classique ou des airs de musique celtique.
  • Une œuvre que je recommande (film, musique, etc.) en cas de nouveau confinement : Il faudra donc pouvoir occuper quelques soirées au moins ? Je suggère les trois premières saisons du Bureau des Légendes, l’une des très rares séries télévisées que j’ai regardées ces dernières années, et par laquelle je me suis laissé captiver (j’ai été moins convaincu par la quatrième saison. 
  • J’ai choisi cette illustration parce que…J’aime beaucoup les gravures de Picart, dans les remarquables volumes publiés au XVIIIe siècle, les Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde. Entre toutes ces gravures, j’ai l’embarras du choix : j’ai choisi la Fête-Dieu parce qu’elle sera célébrée dans quelques jours (mais sans l’habituelle procession à Fribourg, en raison de la situation). J’ai d’ailleurs chez moi, encadré, un exemplaire de cette gravure.

(“La Procession du Saint Sacrement le jour de la Fête-Dieu” de Bernard Picart – art.famsf.org) 

 

Avec le soutien de

2019 © RHIZOME - Mentions Légales - Politique de confidentialité

MADE WITH ♥ BY BUXUM COMMUNICATION